samedi 17 janvier 2015

Deuxième Appel de Nantes "Je suis grec en solidarité" - Δεύτερη Eκκληση της Νάντης "Είμαι Ελληνας από αλληλεγγύη"

Deuxième Appel de Nantes "Je suis grec en solidarité"

Δεύτερη Eκκληση της Νάντης "Είμαι Ελληνας από αλληλεγγύη"



En novembre 2011, l'Appel de Nantes "Je suis grec
en solidarité" recevait un important écho, pour avoir
dénoncé le diktat de la Troïka sur le peuple grec, et
pour avoir appelé les philhéllènes de toutes nations à
se considérer comme des citoyens grecs, en
solidarité, à la fois symbolique et en actes.

En cet hiver 2014-2015, le peuple grec doit encore
subir l'ingérence de la Commission européenne, qui
ose dicter au peuple grec son choix électoral, et qui
tente d'intimider et d'apeurer en brandissant la
menaces de lourdes sanctions si la Grèce choisissait
de porter SYRIZA au pouvoir.

Nous, signataires de l'Appel de Nantes,
renouvelons notre Appel de 2011, comme Grecs de
coeur. Nous protestons contre l'ingérence des
banquiers-spéculateurs, et leurs représentants, dans
les élections grecques.

Nous considérons que les Grecs ont le droit de
choisir une voie politique salutaire, qui soit à la fois le
refus de l'austérité imposée et le refus de la tentation
d'une extrême-droite raciste et néo-nazie.

C'est cette Grèce que nous aimons, car son choix
peut aujourd'hui inaugurer une nouvelle ère pour
l'Europe, et offrir un apport immense et historique à
la France, à l'Espagne, à l'Italie, à toutes les nations
européennes, pour inventer un destin commun
démocratique.

C'est la Grèce que nous attendons, celle qui
inventait la démocratie il y a 2500 ans, et celle qui
osait dire non aux prétentions des fascistes, le 28
octobre 1940. Nous sommes tous Grecs en solidarité.

Nantes, le 18/01/2015

Luc Douillard, Gilles Gelgon.
(Traduction en langue grecque : Nikos Mexis et Dominique Bouquet
avec l'aide de Clio Exacoustou et de Jeanne Roques-Tesson).

Τον Νοέμβρη 2011, η Εκκληση της Νάντης "Είμαι
Ελληνας από αλληλεγγύη" βρήκε μιά μεγάλη απήχηση,
γιατί είχε καταγγείλει το ντικτάτ της Τρόικας κατά του
Ελληνικού λαού και είχε προσκαλέσει τους Φιλέλληνες
όλων των χωρών να θεωρήσουν τον εαυτό τους Ελληνες
σε ένδειξη αλληλεγγύης και συμβολικά και στην πράξη.

Τον φετεινό χειμώνα 2014-2015, ο Ελληνικός λαός
αναγκάζεται γιά άλλη μιά φορά να υποστεί την ανάμιξη
της Ευρωπαϊκής Επιτροπής που τολμάει να του
υπαγορεύσει την ψήφο του και που προσπαθεί να τον
εκφοβίσει και να τον τρομάξει επισείοντας την απειλή
βαρειών κυρώσεων στην περίπτωση που η Ελλάδα θα
διάλεγε να φέρει τον ΣΥΡΙΖΑ στην εξουσία.

Εμείς, οι υπογράφοντες την Εκκληση της Νάντης,
επαναλαμβάνουμε την έκκλησή μας του 2011, γιατί η
καρδιά μας κτυπάει Ελληνικά. Διαμαρτυρόμεθα ενάντια
στην ανάμιξη των κερδοσκόπων τραπεζιτών, και των
αντιπροσώπων τους, στις Ελληνικές εκλογές.
Εμείς θεωρούμε ότι οι Ελληνες έχουν το δικαίωμα να
διαλέξουν ένα πολιτικό δρόμο που να είναι ωφέλιμος, και
ταυτόχρονα να αρνηθεί την λιτότητα που τους έχουν
επιβάλλει και να μην μπεί στον πειρασμό να ακολουθήσει
μιά ρατσιστική και νεοναζιστική ακροδεξιά.

Αυτή είναι η Ελλάδα που αγαπάμε, γιατί η επιλογή της
σήμερα μπορεί να εγκαινιάσει μιά καινούρια εποχή γιά
την Ευρώπη, και να προσφέρει μιά σημαντική και
ιστορική βοήθεια στη Γαλλία, στην Ισπανία, στην Ιταλία
και σε όλα τα Eυρωπαϊκά κράτη, γιά να δημιουργήσουν
από κοινού ένα δημοκρατικό μέλλον.

Αυτή είναι η Ελλάδα που προσδοκούμε, είναι αυτή η
ίδια που εφεύρε τη δημοκρατία πριν από 2500 χρόνια,
και είναι αυτή η ίδια που τόλμησε να πει OXI στις
απαιτήσεις των φασιστών στις 28 Oκτωβρίου 1940.
Είμαστε όλοι Ελληνες από αλληλεγγύη.

Νάντη, 18/01/2015


6 commentaires:

Je suis Grec a dit…

A propos de notre Second Appel de Nantes Je suis grec aussi, diffusé hier 18 janvier 2015 en langues française et grecque :

Plusieurs personnes nous ont demandé à pouvoir signer ce texte, mais nous n'avons pas jugé bon de créer une liste dédiée, en raison de l'imminence du scrutin grec de dimanche prochain.

Mais vous souhaitez vous approprier cet appel et y contribuer, vous avez tellement raison.

Et pour cela chacun et chacune est appelé à s'en faire ambassadeur, en le rediffusant spontanément auprès des vos amis (surtout s'ils sont Grecs), familles, voisins, collègues, réseaux militants (soit sous sa forme image jpeg, notamment sur les réseaux sociaux), soit sous le format pdf.

D'autre part, si vous souhaitez de plus rendre public votre appui personnel, il vous est aussi possible d'aller le préciser en commentaire de ce lien sur le blog "Je suis grec", qui a été fréquenté par près de 250 000 Grecs depuis sa création en 2011.

http://jesuisgrec.blogspot.fr/2015/01/deuxieme-appel-de-nantes-je-suis-grec.html

Breizatao a dit…

Après la France mon second pays est la Grèce car depuis de nombreuses années j' y reste 5 mois par an sur la même petite île du Dodécanèse. J' ai plein d amis Grecs et je suis témoin que nombre d' entre eux travaillent comme des fous pour assurer la vie de leur famille face à toutes les pénalités financières imposées par leur gouvernement. Les fonctionnaires et les retaités ont perdu 40% de leurs revenus... une folie incroyable, et les jeunes ne trouvent aucun boulot, commment voulez vous que ce pays puisse s en sortir ?

Michel Volkovitch a dit…

Je signe des deux mains, solidaire de nos amis Grecs dans l’épreuve terrible qu’ils traversent et en plein accord avec l’Appel.

Michalis Roumeliotis a dit…

Je suis Grec moi aussi -k'ego eimai Ellinas - depuis 42ans. Bonjour à Luc que je n'ai pas revu depuis que nous nous sommes rencontrés à Grillon. Je continue de mon côté, en Provence, à défendre la Grèce et à expliquer ce que, non ! Les Grecs ne sont ni des voleurs, ni des menteurs, mais bien les phares de l'humanité depuis au moins 2500 ans. Et ce qu'ils vivent depuis 2009, annonce ce qui nous arrive !

jc gillet a dit…

Mon pays de coeur est cette "omorfi kai paraxeni patrida", je signe des deux mains en saluant le courage de nos compatriotes et en déplorant l'attitude de bien trop nombreuses personnes

Anonyme a dit…

Veux-tu, pour me sourire, un bel oiseau des bois,
Qui chante avec un chant plus doux que le hautbois,
Plus éclatant que les cymbales ?
Que veux-tu ? fleur, beau fruit, ou l'oiseau merveilleux ?
- Ami, dit l'enfant grec, dit l'enfant aux yeux bleus,
Je veux de la poudre et des balles.

Victor Hugo. "L'enfant", Orientales