mardi 14 février 2012

Campagne de solidarité pour soutenir le peuple de la Grèce / Solidarity campaign to support the people of Greece THE GUARDIAN


14 février 2012

Un bateau à Antiparos - photo Okeanews 2010 Le guardian vient de publier cet article de solidarité envers le peuple grec.


http://www.guardian.co.uk/world/2012/feb/13/solidarity-campaign-people-greece?fb=native&CMP=FBCNETTXT9038


Le Guardian suit les évènements en Grèce depuis la première heure (voir également cet article).

http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/feb/14/europe-betraying-greece


Il est une des sources d’information de confiance qui témoigne depuis longtemps sur les inquiétudes de l’avenir grec.

Comme à son habitude (voir « Par solidarité, je suis Grec aussi » ), OkeaNews répond à cet appel.

Solidarité envers un peuple humilié, par les mesures, par l’Europe et par son propre gouvernement. OkeaNews est né de la découverte de ces injustices. OkeaNews est né de ces discussions avec nombre de ces grecs qui se sont sentis humiliés. Nous ne pouvons rester silencieux devant le crime qui se présente à nous. Nous ne pouvons rester immobiles face à la mise en place de mesures qui réduisent la liberté de vivre ! Nous ne pouvons nous taire face à ce qui semble être l’avenir de la Grèce, mais aussi celui des autres pays, Portugal en tête, « sous l’autel de la dette et des banques ».

Extrait de l’appel de Mikis Theodorakis du 26 mai 2011 :

« Si vous autorisez aujourd’hui le sacrifice des sociétés grecque, irlandaise, portugaise et espagnole sur l’autel de la dette et des banques, ce sera bientôt votre tour. Vous ne prospérerez pas au milieu des ruines des sociétés européennes. Nous avons tardé de notre côté, mais nous nous sommes réveillés. Bâtissons ensemble une Europe nouvelle ; une Europe démocratique, prospère, pacifique, digne de son histoire, de ses luttes et de son esprit. Résistez au totalitarisme des marchés qui menace de démanteler l’Europe en la transformant en tiers-monde, qui monte les peuples européens les uns contre les autres, qui détruit notre continent en suscitant le retour du fascisme.»

Nous avons le pouvoir de dire « non », comme l’ont fait tous les grecs lors du jour du « Non », comme le font une majorité de grecs depuis des mois, en subissant une répression -forte- de la police anti émeute grecque. En utilisant parfois leurs derniers euros du mois pour pouvoir participer aux manifestations.

Extrait du Guardian :

« Mikis Theodorakis, célèbre compositeur grec de la danse de Zorba, et Glezos Manolis, combattant de la résistance contre le vétéran de l’occupation nazie, ont lancé un appel pour un front européen pour défendre le peuple de la Grèce et faire face aux cures d’austérité. Nous [The Guardian] avons décidé de soutenir cet appel et de travailler avec les syndicats et les partis à travers l’Europe afin d’établir une campagne européenne de solidarité pour défendre le peuple de la Grèce. Nous allons organiser la solidarité et élever un soutien pratique pour les gens de la Grèce; ils ne peuvent pas être obligés de payer pour une crise dont ils ne sont pas responsables. »

Len McCluskey General secretary, Unite
Mark Serwotka General secretary, PCS
Bob Crow General secretary, RMT
Billy Hayes General secretary, CWU
Michelle Stanistreet General secretary, NUJ
Manuel Cortes General secretary, TSSA
Matt Wrack General secretary, FBU
Christine Blower General secretary, NUT
Jeremy Corbyn MP
Caroline Lucas MP
John McDonnell MP
Andrew Burgin Secretary, Coalition of Resistance
Romayne Phoenix Chair, Coalition of Resistance
Imran Khan Co-chair, People’s Charter
John Hendy Co-chair, People’s Charter
Frank Cooper President, National Pensioners Convention
Tariq Ali
Owen Jones
Lee Jasper Black Activists Rising Against Cuts
Paul Mackney Vice-chair, Coalition of Resistance
James Meadway Senior economist, New Economics Foundation
Kate Hudson
Lindsey German
Rachel Newton Convenor, People’s Charter
Sean Rilla Razka President-elect, ULU
Pete Murry Green party trade union group
Peter Allen Convenor, Green Left
Patrick Sikorski RMT
Chris Bambery
Clare Solomon Co-editor Springtime: The New Student Rebellions
Cherry Sewell Coalition of Resistance
Cat Boyd Chair, Coalition of Resistance Glasgow

Partagez autour de vous, discutez des évènements réels (une population muselée qui n’a pas le droit de manifester pacifiquement (voir les témoignages, dans l’article de ce soir)).

Nous ne pouvons rester muets face à l’avenir qui se prépare pour les grecs. Car ils sont ce que nous deviendrons. Ils luttent et appellent à l’aide. La population européenne doit répondre à cet appel !

Solidarité avec le peuple grec !

Vous pouvez signer la pétition à l’initiative de l’Humanité ici.



Solidarity campaign to support the people of Greece

The people of Greece face an unprecedented economic and political crisis (Violence grips Athens, 13 February). They are being driven to poverty and mass unemployment by the demands of the so-called Troika. Hospitals in Greece are running out of medicines, nearly half of all young people are unemployed, workers in some sectors have not been paid for months, the living conditions of pensioners are being severely attacked, and many people are forced to resort to soup kitchens or scavenge from rubbish dumps.

Now the Troika demands a cut of 23% to the minimum wage, the sacking of tens of thousands of public sector workers and further cuts to pensions which have already lost nearly 50% of their value. International capital is asset stripping an entire country and ripping apart its social fabric. Greece is at the cutting edge of the austerity measures that are being introduced across Europe. All the evidence shows that while these measures may protect the interests of the rich, they just make matters worse for the majority of the population. What happens in Greece today we will see in Portugal tomorrow and in Ireland the day after. In Britain, the coalition government is pursuing similar measures which will see workers' earnings reduced, see them working longer for a smaller pension, and the NHS dismantled, along with other public services.

Mikis Theodorakis, famous Greek composer of Zorba's Dance, and Manolis Glezos, veteran resistance fighter against the Nazi occupation, have issued a call for a European Front to defend the people of Greece and all those facing austerity. We have decided to support this call and work with trade unions, campaigns and parties across Europe to establish a European Solidarity Campaign to defend the people of Greece. We will organise solidarity and raise practical support for the people of Greece; they cannot be made to pay for a crisis for which they are not responsible.
Tony Benn
Len McCluskey General secretary, Unite
Mark Serwotka General secretary, PCS
Bob Crow General secretary, RMT
Billy Hayes General secretary, CWU
Michelle Stanistreet General secretary, NUJ
Manuel Cortes General secretary, TSSA
Matt Wrack General secretary, FBU
Christine Blower General secretary, NUT
Jeremy Corbyn MP
Caroline Lucas MP
John McDonnell MP
Andrew Burgin Secretary, Coalition of Resistance
Romayne Phoenix Chair, Coalition of Resistance
Imran Khan Co-chair, People's Charter
John Hendy Co-chair, People's Charter
Frank Cooper President, National Pensioners Convention
Tariq Ali
Owen Jones
Lee Jasper Black Activists Rising Against Cuts
Paul Mackney Vice-chair, Coalition of Resistance
James Meadway Senior economist, New Economics Foundation
Kate Hudson
Lindsey German
Rachel Newton Convenor, People's Charter
Sean Rilla Razka President-elect, ULU
Pete Murry Green party trade union group
Peter Allen Convenor, Green Left
Patrick Sikorski RMT
Chris Bambery
Clare Solomon Co-editor Springtime: The New Student Rebellions
Cherry Sewell Coalition of Resistance
Cat Boyd Chair, Coalition of Resistance Glasgow

• Before I came to Greece in August, nearly everyone I spoke to had some kind of comment to make about the state of the Greek economy. At the time, I shrugged it off. Of course, I'll be fine – the media is exaggerating. Five months later, I've lost the certainty that, while things are hard, they'll get better soon.

Stubbornly proud of my fatherland, I refused to believe this was something we wouldn't survive. I started a blog, where I posted daily snapshots of my life in Athens in an attempt to counterbalance images such as on the NY Times "Pictures of the day", which were not usually positive. But only a cursory glance at the news now indicates this is definitely something that isn't going away. I notice that every week there is a new empty storefront in the shopping area I walk by every day. My colleagues' worries about pay cuts and their children's future are serious and increasing. The number of people homeless on the street seems to be skyrocketing. What I do know is that the average Greek doesn't deserve this. The way the "inflated public sector" is discussed, both inside Greece and abroad, seems to ignore the fact that these employees are people too, who cannot necessarily be assigned blame. Something has to give. I just hope Greece can survive.
Katherine Poseidon
Athens

6 commentaires:

Armen a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=62RwMm1_yE8&feature=youtube_gdata_player

Armen a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=82jjXZkfbB0&feature=youtube_gdata_player

Armen a dit…

Par solidarité avec l'union européenne NON je ne suis pas grec:
Grèce qui a truqué ses comptes en rentrant dans l'union,
Grecs qui globalement ont fraudé le fisc : impôts , TVA ...
Grèce où l'église orthodoxe , les armateurs ...échappent à l'impôt !
Grèce où les politiques de droite et de gauche se partagent le pouvoir entre des clans familiaux,
Grèce où la durée de travail des salariés est la plus faible
de l'union avec les salaires proportionnellement les plus élevés ,
Grèce et grecs perfusés par l'union et l'Allemagne en particulier !
NON je ne peux pas être grec si on accepte ce système politique corrompu et pourri qui a conduit ce pauvre pays à la dictature des colonels il y a 40 ans environ...
Vous voulez y retourner ? Moi NON

Armen a dit…

Vu le ton de ce blog je pense que mes messages seront censurés!!!

Luc Douillard a dit…

Et bien Armen, bien que vous vous déguisiez sous un pseudonyme pour diffuser votre racisme anti-grec, nous ne vous ferons pas le cadeau de vous censurer.
Ce sera votre punition de voir perpétuellement exposée ici votre stupide assertion selon laquelle la durée de travail des Grecs serait "la plus faible", alors que les statistiques de l'OCDE disent précisément le contraire.
Pauvre Armen, avec son complexe de supériorité, odieux et ridicule comme tous les racismes...

lejournaldepersonne a dit…

Je m'appelle Hélène...

http://www.lejournaldepersonne.com/2012/02/je-mapelle-helene/

Je m’appelle Hélène…Je suis grecque… la Grèce… quelle étrange tendresse ?
Ma ville natale ne s’écrit plus en lettres capitales
ATHÈNES mère, marraine !
J’ai décidé sous l’œil de cette caméra
De mettre fin à mes jours
De m’arroser d’essence et de m’immoler par le feu
Parce que je n’ai pas envie de te céder
Pour une poignée d’euros
Ni de concéder une goutte d’hydrogène et deux gouttes d’oxygène pour combler un trou que l’Europe a creusé pour nous abuser toutes les deux.
Athènes, mère, marraine !
Je n’ai pas envie que tu meures
Je n’ai pas envie qu’on t’assiste
Pour respirer, manger ou bouger
Je n’ai pas envie de te confier à un tiers
Ni te mettre entre les mains de quelques pervers europhiles… des financiers déguisés en justiciers pour te sous-traiter comme une vulgaire marchandise avant de te retirer tes organes vitaux et te vider de ton sang et jeter tes mémoires dans les poubelles de l’histoire…
Pour eux, ta vie ne vaut pas un euro
Et un euro qu’est-ce que ça vaut ?